Anne Eckhardt (Présidente)

Anne Eckhardt est présidente du Conseil de l’IFSN et directrice de la société risicare GmbH.

Anne Eckhardt a été nommée présidente du Conseil de l’IFSN au 1er janvier 2012, après en avoir été la vice-présidente de 2008 à 2011. De 1997 à 2000, puis de 2005 à 2007, Anne Eckhardt a été membre de la Commission fédérale de la sécurité des installations nucléaires (CSA). De 1999 à 2002, elle a collaboré aux travaux du groupe d’experts pour les modèles de gestion des déchets radioactifs (EKRA) du DETEC. Ce groupe a été chargé de la mise au point du concept de stockage en couches géologiques profondes aujourd’hui ancré dans la loi sur l’énergie nucléaire. Anne Eckhardt a fait partie de 2000 à 2002 du groupe cantonal d’experts Wellenberg.

En 2007, Anne Eckhardt fondait la société risicare. Cette entreprise est spécialisée dans la recherche et le conseil en matière de chances et risques de nouvelles technologies, de risques des systèmes techniques et de dangers d’ordre naturel. Les instituts de droit public constituent la majeure partie de la clientèle de risicare. Au cours des dernières années, risicare s’est particulièrement attaché à évaluer les risques évolutifs de technologies, notamment dans le domaine biomédical. Les études « Human Enhancement » et « Médecine personnalisée » réalisées sous mandat de TA Swiss ont été respectivement publiées en librairie en 2011 et 2014. Depuis 2013, Anne Eckhardt dirige en Allemagne le projet transversal « Recherche interdisciplinaire sur les risques » de la plateforme de recherche « Options de gestion des déchets radioactifs » (ENTRIA). Entourée d’une équipe interdisciplinaire, elle étudie de nouveaux critères d’appréciation et d’évaluation des risques liés aux différentes options de gestion de déchets radioactifs.

Avant la fondation de risicare, Anne Eckhardt a exercé pendant 17 ans une activité de salariée auprès du bureau d’ingénieurs Basler & Hofmann, Ingenieure und Planer AG à Zurich. Elle y a occupé les fonctions de consultante et de chef de projets dans les domaines de la sécurité de systèmes techniques et des dangers naturels. Elle a également dirigé le nouveau département « Technique et société » qu’elle a créé. Anne Eckhardt a défendu en 1990 une thèse de doctorat à l’Institut de biologie moléculaire et de biophysique de l’EPFZ. Elle a ensuite suivi le cours d’études approfondies « Risques et Sécurité » de l’EPF de Zurich, de l’EPF de Lausanne et de l’Université de Saint-Gall.

Anne Eckhardt est membre du Verein Risiko & Sicherheit (VRS) et de l’Association suisse des femmes ingénieures (SVIN).