Jacques Giovanola

Jacques Giovanola est membre du Conseil de l’IFSN depuis le 1er janvier 2012. De par sa formation et son expérience, il s’implique plus particulièrement dans la supervision des activités techniques et de recherche de l’IFSN.

Depuis avril 2015 Jacques Giovanola est Professeur Honoraire de l’Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne. Il y a été Professeur Ordinaire en Conception Mécanique de 1996 à 2015. Ses activités de recherche à l’EPFL couvraient, sur le plan plus fondamental, la mécanique de la rupture ductile avec des financements du Fond National Suisse de la Recherche, et dans le domaine appliqué les processus non conventionnels de fabrication (microusinage et usinage ultrason) et les systèmes à haute dynamique pour les mettre en œuvre (ex : broches à très haute vitesse). Le financement des recherches appliquées était assuré soit par la Commission pour la Technologie et l’Innovation (CTI) soit directement par des entreprises industrielles suisses.   Jacques Giovanola a aussi été Doyen de l’Ecole doctorale de l’EPFL de 2006 à 2012. Il a en outre été bénévolement actif dans plusieurs organismes publics ou privés :

  • Expert de la division Ingénierie de la CTI
  • Représentant de la Suisse au Conseil de Gestion de l’organisation internationale  « Intelligent Manufacturing Systems » (IMS)
  • Représentant de l’EPFL à la commission de recherche de Swissmem et au Conseil Scientifique de l’Institut Universitaire Kurt Bösch
  • Membre du Conseil de Gestion de l’Association Suisse de la Soudure et Membre (fondateur) du Conseil de Gestion de l’association Manufuture-CH
  • Membre des Conseils d’administration de Plumettaz SA, Bex, et Giovanola Amusement Rides Worldwide SA, Monthey

De 1980 à 1996 Jacques Giovanola a assumé diverses fonctions à SRI International, Menlo Park, Californie.  Dans cet institut privé de recherche sous contrat, il a été actif dans le domaine de la dynamique de la rupture et des structures avec des financements d’agences gouvernementales US (Air Force Office of Scientific Research, Army Research Office, Naval Surface Weapons Center, Oak Ridge National Laboratory/Nuclear Regulatory Commission) ou du secteur privé US ou étranger (Electric Power Research Institute, Isuzu Motors, United Technologies Chemical Systems Division, IRSID). Il a en particulier contribué à l’effort de recherche sur le problème de « Pressurized Thermal Shock » dans les cuves de réacteurs nucléaires et sur la caractérisation, au moyen de petits échantillons de matière, du vieillissement des matériaux irradiés. Il a aussi effectué des expertises d’accident (p. ex. fusée Titan 34D-9 explosée en vol lors du lancement en avril 1986).

Jacques Giovanola a obtenu son diplôme d’ingénieur mécanicien de l’EPFL (1976) et son doctorat de l’Université de Californie, Berkeley (1980). Sa thèse a été financée par le « US Department of Energy » et traitait de la rupture ductile dans les cuves de réacteurs nucléaires et de gazéificateurs de charbon. Il a aussi travaillé sur la rupture des céramiques et l’usinage ductile du verre pour les lentilles asphériques des lasers pour la fusion nucléaire (Lawrence Livermore National Laboratory).